Les maisons sur l’Onyar
Outre les attrayantes images de ruelles en pente et d’arcades qu’elle offre, Gérone se distingue également par les spectaculaires maisons de l’Onyar, dont les façades aux vives couleurs surplombent la rivière et constituent l’image la plus évocatrice de la ville. L’une d’elles, la Casa Masó, peut être visitée. Parmi les ponts qui enjambent l’Onyar, citons celui de Gómez, léger et aérien, et celui de Palanques Vermelles (1827), Eiffel.

La Rambla de la Llibertat
Urbanisée au XIIIe siècle pour y tenir le marché, la Rambla est un magnifique espace tout en longueur, parallèle à la rivière Onyar, dont l’élément le plus caractéristique sont les portiques bas de plafond aux arcades irrégulières ; elle est depuis toujours la principale artère commerciale et de loisirs de Gérone. Plusieurs bâtiments de grand intérêt se succèdent le long de la Rambla, notamment la maison Norat (1912).

La Cathédrale
La cathédrale se dresse à l’endroit le plus authentique de la Força Vella. Construite entre les XIe et XVIIIe siècles, elle se compose d’un ensemble de murs et d’espaces de styles différents, du roman (cloître et tour de Charlemagne) au baroque de la façade et du grand escalier. Son élément le plus caractéristique est la grande nef (XVe-XVIe), dont la voûte gothique est la plus large du monde (23 mètres).

Les Bains arabes
Singulière construction romane (XIIe) inspirée des bains romains et dont les éléments les plus admirables sont l’entrée, qui faisait office de vestiaire et de salle de repos, couverte d’une voûte annulaire, et la coupole qui, reposant sur de fines colonnes et des chapiteaux bellement ornementés, couronne le bassin central.

La basilique Sant Feliu
La première cathédrale de Gérone, rôle qu’elle a joué jusqu’au Xe siècle, est l’un des édifices gothiques les plus représentatifs de la ville, en raison surtout de son svelte clocher (XIVe-XVIe). Semblable à un château, le chevet roman se complète de nefs gothiques et d’une façade baroque (XIIIe-XVIIIe). L’intérieur abrite de remarquables œuvres d’art, tels les huit sarcophages païens et paléochrétiens (IVe) et le Christ gisant (XIVe) du maître Aloi.

Le call
Une des zones les plus emblématiques de la Força Vella est le call, un labyrinthe de ruelles et de patios où flotte encore le parfum de l’époque médiévale. Il s’agit de l’une des juiveries les mieux conservées au monde, et d’une preuve évidente de l’importance qu’a eue la culture juive à Gérone.

La força Vella
Au 1er siècle de notre ère, les Romains construisent une puissante forteresse décrivant un périmètre pratiquement triangulaire : la Força Vella, sorte d’acropole parfaitement protégée par des murs d’énormes pierres de taille. Ce sera la première enceinte de la ville, restée intacte jusqu’à l’an 1000, et dont certains parements des murailles portent encore la trace aujourd’hui.

Sant Pere de Galligants et Sant Nicolau
La monumentale église de plan basilical et les remarquables chapiteaux historiés de la nef centrale et du cloître de ce monastère bénédictin (XIIe), aujourd’hui transformé en musée, composent l’un des plus beaux ensembles romans de Catalogne avec la chapelle Sant Nicolau toute proche, qui fait actuellement office de salle d’exposition.

Place Independència
Projetée par Martí Sureda sur l’emplacement de l’ancien couvent Sant Agustí, c’est la place de Gérone par excellence, un espace ceint d’arcades de style néoclassique et très fréquenté en raison de la présence de nombreux restaurants. En son centre, depuis 1894, se dresse le monument Gérone, 1809, dédié aux défenseurs de la ville et œuvre du sculpteur Antoni Parera.

Musée d’histoire juive
Il rapporte l’histoire des communautés juives de Catalogne au Moyen Âge, en mettant l’accent sur celle de Gérone. Il possède une collection unique de stèles hébraïques médiévales provenant du cimetière juif de Montjuïc.

Museu del Cinema
Ocupa l’antiga Casa de les Aigües, en un indret cèntric del Mercadal, i s’hi exhibeix la valuosa col·lecció Tomàs Mallol de precinema, des de les primeres imatges en moviment del teatre d’ombres fins al cinema actual.

Musée d’histoire de Gérone
Il occupe un ancien couvent de capucins (XVIIIe siècle) dont ont été conservés le séchoir, le cloître et la citerne, et il donne à voir le processus de formation de Gérone, de sa fondation par les Romains (1er siècle av. J.-C.) au retour de la démocratie, à partir de 1975. Il est complété par différentes salles thématiques, comme celle consacrée à la sardane.

Casa Masó
Maison natale de Rafael Masó (1880-1935), une des œuvres majeures de son architecture et la seule des célèbres maisons sur la rivière de Gérone qui soit ouverte au public.

Musée d’archéologie de Catalogne-Gérone
Fondé en 1846, c’est l’un des plus anciens de Catalogne. Il rassemble le matériel archéologique mis à jour lors des fouilles entreprises dans la région – notamment à Empúries et à Gérone même – de la préhistoire au Moyen Âge.

Musée d’art
Dans le cadre incomparable de l’ancien Palais épiscopal, le Musée d’art de Gérone abrite la plus importante collection d’art de l’évêché et de la province, de l’époque romane à l’aube du XXe siècle.

Musée-Tresor de la cathédrale
Y sont conservées de remarquables œuvres d’art religieux, tels le codex du Beatus (Xe), le célèbre Tapis de la Création (XIIe), un précieux ensemble de sculpture, peinture et orfèvrerie gothiques, et le retable renaissance de Santa Helena (XVIe).